Pour une solution politique juste, durable, qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental 


La réunion est programmée le 22 février alors que la composante de la Mission des Nations unies pour le Sahara occidental (Minurso), expulsée sur décision du souverain marocain, n’a toujours pas été pleinement rétablie.
Premier rendez-vous de l’année 2017 pour faire le point sur le conflit du Sahara occidental. Il intervient au moment où le roi du Maroc est en vadrouille en Afrique tandis que son pays traverse une crise politique larvée: les islamistes qui ont remporté les élections législatives d’octobre 2016 ne parviennent pas à former un nouveau gouvernement. Peu importe apparemment.